Levain naturel à partager


« Dans une contrée vivait une dame qu’on appelait la sage Sibylle. Elle était très intelligente et savait tout faire; mais elle ne disait à personne comment elle le faisait parce qu’elle en était jalouse.

Dans cette contrée vivaient aussi sainte Anne et Marie. Sainte Anne, qui désirait savoir comment Sibylle faisait un aussi bon pain, alla l’observer; elle vit que la femme jetait les restes du levain. Elle ramassa les restes et essaya de faire du pain. Elle vit qu’il sortait plus haut et plus moelleux, meilleur. Elle comprit où était le secret. Mais le pain n’était pas aussi beau que celui de Sibylle.

Sainte Anne envoya alors Marie pour observer comment la femme faisait le pain. Marie vit que la sage Sibylle, quand elle se mit à faire le pain, déposa la farine dans un plat creux de terre cuite, creusa un trou au centre, prit du buffet une espèce de boule qu’elle divisa avec l’eau chaude et qu’elle jeta au milieu de la farine. elle jeta de nouveau par la fenêtre les restes de ce levain et elle commença à faire le pain alors que Marie observait toujours; quand elle eut fini de pétrir la farine  et que tout était prêt pour la cuisson, Marie vit que la sage Sibylle mit  de côté un petit morceau de pâte, qu’elle en fit une boule et qu’elle la mit dans une tasse recouverte d’une soucoupe. Puis elle la rangea dans le buffet. Et comme cela Marie a compris que là était le secret.

Elle courut chez sa mère qui la renvoya recueillir les restes de levain. Elle refit le pain et, quand elle eut fini, elle aussi, comme Sibylle, laissa de côté un morceau de pâte, en fit une boule, le mit dans une tasse puis dans le buffet. Et elle attendit. Quand la provision de pain était terminée, elles en refaisaient. Marie divisait le levain comme l’avait vu faire à la sage Sibylle; elle vit ainsi que le pain cuit sortait aussi beau que celui de la sage Sibylle. Ainsi elles découvrirent le secret du levain. » – Contes et légendes d’Italie – par Galina Kabakova, Aux origines du monde (8,15 €)

Avec partafêche … il y a partage! Et c’est avec plaisir que je vous annonce qu’en panne de « ce précieux » ou souhaitant tester ce « procédé » pour ceux ou celles qui se sont lancés ou se lancent dans la panification, d’une réserve de levain à l’Auberge du Gué :-). Il a été créé le 25 décembre dernier et rafraîchi la veille (22/04) au soir. Il est en super forme ce jour et est rafraîchi tous les 3 jours. A bon entendeur …

Merci de me contacter en message privé ou par gsm pour convenir d’un éventuel retrait.

Excellent week-end.

Marie-No

 

Advertisements

A propos Marie-No

"Nos choix plus que nos capacités montrent qui nous sommes vraiment" "Agis avec gentillesse, mais n'attends pas de la reconnaissance"
Cet article a été publié dans Présentation et utilisation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.